Le piétonnier, pour un cœur de ville apaisé, végétalisé et convivial

6164ebf7da221f50cebc064de9639745
Photographie du Théâtre de Namur en 1980

Le début de la piétonnisation

Namur est connue depuis longtemps pour son piétonnier commercial, attractif et convivial. Les premières rues à avoir été dédiées spécifiquement aux piétons le furent au début des années 70 avec notamment la rue de la Monnaie (1971) et la rue de la Croix (1974). Ensuite, dans les années 80, la Place du Marché aux légumes, la Place de l’Ange (1981) et la Place d’Armes (1987) furent également rendues piétonnes.

En 2011, le Centre-Ville devient une zone 30 et la rue de l’Ange devient une zone de rencontre (vitesse limitée à 20km/h et possibilité pour les piétons d’occuper tout l’espace).

Atelier participatif de l'extension du piétonnier de Namur

Une nouvelle dynamique

En 2021, une enquête a été menée auprès de plus de 1.900 citoyens, citoyennes et d’utilisateurs et utilisatrices du Centre-Ville. La conclusion a pu montrer que la majorité des personnes interrogées avait exprimé le souhait d’une extension du piétonnier actuel. Parmi les différents groupes consultés, les commerçants se sont montrés moins enthousiastes que les riverains ou les touristes par exemple. Suite à ce constat, une attention particulière a été portée sur leurs attentes.

La constitution d’un panel citoyen

La Ville de Namur a travaillé en collaboration étroite avec un panel de citoyens et citoyennes constitué sur base volontaire suite à un appel à candidatures. Ce processus de co-construction de longue haleine a permis de poser les grands principes du futur visage de Namur. Des séances d’informations ainsi que 8 ateliers de co-construction ont été organisés. Les citoyens et citoyennes y ont émis leurs recommandations générales pour l’avenir du Centre–Ville et ont ensuite pu donner leurs avis sur les aspects clés tels que la conception des rues et des places piétonnes, l’aménagement paysager, l’éclairage et la signalisation… Il s’agissait de co-construire l’avenir du centre-ville avec toutes et tous, accompagnés par des experts en stratégie territoriale, mobilité et urbanisme : une année de travail en atelier urbain a permis de poser les jalons d’un projet ambitieux.

Visite de Mulhouze

La mise en place d'un Comité de suivi

Afin de continuer ce processus participatif et d’information, un Comité de suivi a été mis sur pied en août 2022. Il comprend de nombreux représentant.e.s des parties prenantes dont :

  • La Commission communale vélo (1)
  • L’Association des commerçants (3)
  • L’Unamur (1)
  • Le Comité PMR (1)
  • NamurUrbanité (1)
  • Le Comité consultatif des ainés CCA (1)
  • L’Office du tourisme (1)
  • L’Horeca (1)
  • Les Ambulants du marché (1)
  • Les Taxis (1)
  • L’Athénée Royale de Namur (1)
  • La Cellule attractivité urbaine et commerciale (1)
  • La Coordinatrice espaces publics » – Cohésion sociale (1)
  • La Cellule participation (1)
  • Namur Centre ville (1)
  • L’Institut Sainte Ursule (1)
  • L’Ilon Saint-Jacques (1)
  • Des résident·e·s (4)
  • Des anciens panélistes (3)

Ce Comité de suivi se réunit tous les 3 mois en présence de membres du Collège communal. Il permet d’informer les parties prenantes de l’état d’avancement du dossier et de recueillir leurs points de vue et remarques.

Zone de rencontre de la rue de Bruxelles - Namur

Les grandes options d'aménagements

Le slogan choisit pour l’extension du piétonnier résume assez bien les grandes options choisies : Un centre ville apaisé, végétalisé et convivial. Les objectifs poursuivis sont de :

  • Renforcer l’attractivité du territoire
  • Améliorer la qualité de vie des habitants et habitantes
  • Stimuler le commerce local
  • Favoriser la mobilité active
  • Améliorer la qualité de l’air

Les aménagements prévus seront de plain-pied de façade à façade avec un revêtement de pavés en béton qui seront déclinés en trois teintes. Un passage carrossable de 4 mètres sera garanti (notamment pour les services de secours) et des effets de portes seront aménagés afin de différencier les zones de rencontre (voiture autorisée à 20 km/h) et les zones piétonnes.

Ambiance de la rue de Bruxelles - Namur

Une attractivité renforcée

Dans l’ensemble du piétonnier, des parcours seront aménagés à l’aide de jeux de couleurs différenciés du revêtement ou encore via des mises en évidence de lieux remarquables. Le mobilier urbain sera particulièrement soigné. Concernant la végétation, les arbres existant seront préservés et les plantations nouvelles seront majoritairement faites en pleine terre et adaptées au milieu urbain. Á titre d’exemple, concernant l’axe « Rue de Bruxelles – Rue Golenvaux », les arbres existant seront maintenus et en fonction des contraintes techniques, nous espérons planter 55 nouveaux arbres en pleine terre. A cela s’ajouteront 2 arbres en pot ainsi que 42 bacs végétalisés.

Cette végétation permettra de marquer les espaces et d’apporter de l’ombrage. En outre, les riverains et riveraines sont invités à compléter la végétalisation par celle de leur façade.

Une attention particulière sera apportée à la gestion des eaux pluviales, à l’infiltration des eaux, et aux aménagements permettant l’utilisation de l’eau de pluie pour les plantations. Des jeux d’eau seront aussi installés afin de créer des zones ludiques et rafraichissantes. Enfin, l’éclairage public ne sera pas en reste : il permettra d’embellir, de sécuriser les lieux mais aussi de mettre en évidence certains éléments du patrimoine.

En images

Pour une ville Apaisée Végétalisée Conviviale